Les nouveaux métiers de la communication et du marketing

Ces dernières années, les métiers du marketing et de la communication ont fortement évolué. Les offres étaient non seulement en hausse, selon l’Agence pour l’emploi des cadres (Apec) de 14 % pour le marketing et de 23 % pour la communication en 2006, mais les profils exigés ont également changé. La raison en est que la puissance d’Internet est montée continuellement pendant les 10 dernières années. Internet a crée des nouveaux besoins pour les entreprises et par conséquent aussi de nouveaux métiers. Les modèles économiques sur le Net sont de plus en plus importants et les entreprises investissent le média pour améliorer leur visibilité en ligne. Ci-dessous, une sélection des nouveaux métiers du marketing et de la communication est présentée :

Responsable mots clés : « Il assure l’élaboration des campagnes de liens sponsorisés. Pour ce faire, il doit acheter les mots clés assurant la meilleure visibilité au meilleur coût. Ce spécialiste de la sémantique autant que de la statistique doit ensuite analyser les performances de ces acquisitions et les optimiser. »[1]

Traffic Manager : Il est responsable de programmer et charger les campagnes interactives sur l’Internet. En plus, il lui appartient de fournir les données concernant les campagnes, p. ex.  le chiffre d’affaires généré, le chemin emprunté par les internautes et le nombre de clics. Il surveille aussi les activités de la concurrence. (Autres appellations : « traffic manager », « account strategist », « account manager », « commercial pub online », « advertising manager », responsable développement d’affaires, « optimiser », « traficker », « tacker Internet »)

Responsable affiliation : Le responsable affiliation crée et développe un réseau de sites pour un annonceur visant à promouvoir ses produits ou services, au-delà de l’exposition publicitaire.  Il doit être capable de classer les différentes offres pour les affiliés et doit respecter les objectifs de retour sur investissement.

Gestionnaire de communautés internet : Il répond aux questions posées par les internautes, par exemple sur un forum et il est le modérateur. Il doit aussi animer les débats en lançant de nouveaux sujets. En plus, il peut s’informer sur d’autres forums ou newsgroups pour encourager les membres de la communauté. Autres appellations : animateur de communauté, modérateur, forumeur.

Responsable partenariat : Il définit les stratégies de partenariat, de référencement et d’affiliation d’un site.  Sa tâche est de repérer les sites les plus pertinents et de contacter les responsables pour développer un partenariat. Ensuite, il surveille ces accords et, si nécessaire, les fait évoluer.

Consultant e-crm : Il est responsable de la relation client en ligne. Pour optimiser cette relation, il définit et met en place une stratégie, des outils et une organisation de gestion correspondante. Son activité réunit les aspects techniques, marketing et stratégiques. Autres appellations : consultant gestion de la relation client online, consultant intelligence, clients online, chef de projet e-CRM, consultant décisionnel, dataminer (profil essentiellement technique), chef de projet en marketing relationnel.

Consultant marketing media online : Son lieu de travail est situé principalement en agence médias ou interactives. Il analyse les problématiques de ses clients et fait des recommandations ou leur propose une stratégie d’actions sur les médias interactifs. Il collabore avec autres experts et gère un réseau de partenaires-prestataires médias. Il s’occupe p. ex. de l’achat d’espace, de l’e-mailing, du référencement, de l’achat de mots clés et de l’affiliation.

Chargé de référencement : Sa tâche est d’assurer que le site de l’annonceur pour lequel il travaille apparaisse le mieux possible dans les moteurs de recherche. Autres appellations :

« search manager », « search developpeur », coordinateur développement Internet. En plus, on peut trouver les offres d’emploi suivantes : « Responsable développement durable »,  « Responsable de communication corporate » et de nouveaux postes autour du marketing RH (ressources humaines).

En outre, des métiers traditionnels se trouve en mutation et redéfinition : Par exemple un prétendu nouveau poste de « responsable cross-média » est apparu, mais en réalité il s’agit d’un poste de directeur de clientèle. De même, le chef de publicité classique devient online, le responsable du marketing interactif, le médiaplanneur ou le webplanneur. Donc, le Web change l’intitulé de la fonction, mais pas forcément le métier. Pour les nouveaux métiers précités, une formation commerciale, particulièrement une formation marketing, est demandée.