Les Magasins U et Orange lancent U mobile

Après Carrefour, Auchan et d’autres, Super U se lance sur le marché de la téléphonie mobile.  Serge Papin, président directeur général de Super U, explique les raisons de ce lancement malgré l’encombrement du marché. U mobile sera le 29 ème intervenant sur le marché.

Super U a choisi de s’allier à Orange, pour sa bonne couverture territoriale et a souscrit un accord de licence. C’est avant tout pour des raisons logistiques et structurelles que Super U a préféré passer un accord avec Orange plutôt que devenir un opérateur sur le marché.  Cette entente permet à Super U de ne pas gérer des « dizaines de milliers de  factures mensuelles »  et à Orange de toucher la clientèle habituelle de Super U.

Super U vend cinq types de cartes prépayées  (allant de 5 à 35 euros) et cinq types de téléphones entrées de gamme.  De plus, l’offre mobile Super U joue sur la fidélité des clients. 5 millions de clients super U disposent de la carte fidélité Super U et ces derniers pourront bénéficier de minutes de communication gratuites dès qu’ils feront leurs courses dans l’un des 885 magasins du groupe. Les points de fidélité permettent aussi l’obtention de téléphones portables (une carte de 5 euros équivaut à 360 points de fidélité et 800 euros de courses). Plus le client fait ses courses chez Super U, plus il bénéficie d’avantages améliorant son contrat mobile.  La minute est facturée à 0, 34 cts contre 0,39 cts en moyenne La communication est deux fois moins chère le week-end qu’en semaine. Super U mobile propose des services comme la messagerie vocale .Même si la carte est épuisée l’offre permet d’être joignable six mois après le dernier rechargement. La présentation du numéro ou le double appel sont des options gratuites.

Actuellement, U mobile est présent dans les 600 magasins Super U du groupe. Ces derniers ont reçu plus de 30 000 packages. Les hôtesses d’accueil ont été formées à activer les lignes et informer les clients. Pour promouvoir U mobile, une campagne de communication, des pages dans le catalogue de l’enseigne ainsi qu’une promotion par le site internet ont été mises en place.  Le PDG espère avoir un nombre de 150 000 clients dans les deux années à venir. Si cette hypothèse vient à se réaliser, le PDG explique qu’il approfondira l’offre et proposera plus aux clients.  Ainsi, des abonnements pourraient être possibles. Si cet objectif est atteint, le PDG explique que l’offre sera développée en proposant plus de services, voire des abonnements.