Le foie gras : un marché qui se porte bien

Le marché du foie gras est bien particulier : son chiffre d’affaires est en constante hausse, et ce malgré la flambée des prix des matières premières agricoles, et il peut se targuer de faire partie du patrimoine culturel et gastronomique français.Le foie gras représente en moyenne 2 actes d’achats par an, et reste donc un produit à part, considéré comme festif et luxueux, au caractère sympathique, noble, mais aussi statutaire. Pour la saison 2006, le foie gras a connu une progression des ventes en volume de 3,5% et de 6% en valeur, et pour la saison 2007, les ventes sont attendues sur le chouchou de cette année, le foie gras entier, qui représente le segment le plus dynamique du marché.

Malgré les potentiels d’innovation assez restreints du fait du prestige du produit, on trouve des recettes originales, comme au miel et au chocolat, ou encore des innovations réalisées au niveau de packaging et de la présentation du produit, comme ce foie gras en torchon au pain d’épices proposé cette année par la marque alsacienne Feyel. A l’approche des fêtes de Noël, les acteurs du marché redoublent d’audace afin de faire du foie gras un moment de dégustation toujours aussi unique tout en donnant la possibilité aux consommateurs de s’approprier le produit et de développer de nouveaux usages de consommation.