Etude de faisabilité : comment faire ?

Pour connaître le succès dans la création d’entreprise après avoir trouvé votre idée de business à mettre en place, il ne faut pas brûler les étapes, réaliser une étude de faisabilité PERTINENTE, est l’un des aspects les plus importants dans cette aventure de la création d’entreprise.  

C’est une action qui demande une stratégie adéquate pour obtenir les informations utiles à tirer de cette analyse de marché. Voyons comment analyser le marché et quelles informations pertinentes on peut en retirer pour son projet d’entreprise ?

A la fin de l’article, je vous montre comment faire une étude de faisabilité en vidéo 

Définir en amont ce qu’est une étude de faisabilité

Une analyse de marché ou étude de faisabilité est une collecte d’informations sur ce qui peut représenter l’atout ou la faiblesse d’un produit ou d’un service de l’activité envisagée. Elle vous permet également d’identifier les clients potentiels pour votre business ainsi que les concurrents. Grâce à ces informations, vous pourrez ensuite élaborer vos propres stratégies pour rentabiliser votre activité.

Quelle est alors la bonne méthode ?

Prendre connaissance du marché

Retracer l’essentiel des informations tant sur les clés du marché ciblé que sur les obstacles du secteur sans oublier les enjeux.

Mesurer l’ampleur du marché, le travail à fournir en dépend !

S’il y a autant de clients potentiels, il y aura aussi autant de concurrents.

Les caractéristiques du marché : définir sa taille en valeur et en volume, son taux de croissance, son cycle de vie (début, pleine croissance, maturité ou déjà en déclin), sa clientèle, sa rentabilité…

Les points sur la concurrence : les leaders du secteur, leur nombre, leurs caractéristiques.

Définir ce qui vous rend unique ou non dans ce secteur par rapport aux autres entreprises qui ont la même activité ou en substitution. Celles qui ont échoué et qui ont pu parvenir à la maturité : leur chiffre d’affaires, la marge, les parts de marché disponibles, la croissance annuelle. Les fournisseurs et le circuit et mode de distribution habituel ainsi que son coût et l’actuel cadre juridique de l’activité.

Etudier le terrain

Comment connaître les habitudes et comportements de vos consommateurs potentiels ?Il s’agit ici de recueillir les opinions du public : celles de vos futurs clients et de leurs attentes.

Pourquoi ? Tout simplement pour adopter une politique marketing adaptée à la clientèle ciblée.

L’enquête qualitative :

Il s’agit ici d’études qu’on ne peut mesurer en chiffres. Il faut faire une étude de faisabilité par des questions de faits !

Par quel moyen ?

  • Par des enquêtes de groupes ciblées,
  • des études de satisfactions,
  • des sondages,
  • des entretiens en face à face.

Confrontez vos prospects à différents thèmes liés à votre projet, mesurez leur niveau de satisfaction, leurs commentaires, besoins, plaintes, sujets de débats lors d’un sondage de groupe…

Ainsi le thème habituel commence par l’identité de votre marque, les couleurs, les produits ou services prototypes, votre devise, votre slogan…

Demandez-leur par exemple ce que cela leur évoque ? Est-ce qu’ils trouvent ce produit utile ou au contraire superflu ? Etc.

Réfléchissez bien pour déterminer les bonnes questions à poser sur votre activité future.

Le calcul quantitatif :

Des informations en chiffres ! Interrogez des cibles dans un besoin purement statistique. Évitez de fausser les données car vous devez en extraire des résultats qui présenteront les grandes tendances de votre marché, de votre entreprise, de votre activité… bref, vos éventuelles bases de données chiffrées.

Déterminez le prix de vente prévisionnel et votre chiffre d’affaire prévisionnel.Comme tout leader, vous allez adopter « un hélico vision ».

Je m’explique ! Cet état d’esprit permet de prévoir les creux à venir et aussi de déterminer à l’avance les possibilités et les éventuels aléas du secteur. Il en est ainsi des basses saisons, des périodes de crises où le marché ne sera pas en bonne santé.

Voici le Plan d’action à suivre pour une bonne étude de faisabilité :

1ère étape : recueillir des informations.

Ceci pour tester votre idée de business, et savoir si vous pouvez trouver des clients. Réaliser des questionnaires à distribuer autour de vous, faire des entretiens et observer vont vous permettre de trouver une solution à ce qui pourrait bloquer pour atteindre votre objectif. Il est préférable d’analyser la concurrence, pour ne pas vous heurter à un mur.

2ème étape : synthétiser les données que vous avez recueillies et revoir votre plan d’action.

Oui, il vous sera nécessaire d’intégrer ces nouvelles données dans vos plans, que ce soit dans l’étude qualitative, ou dans l’étude quantitative.

3ème étape : fixer à nouveau les objectifs suivant les résultats obtenus grâce à cette étude.

Cela s’avère nécessaire du fait que d’autres conditions et/ou d’autres critères sont intégrés dans votre business.

4ème étape : essayer d’estimer des montants chiffrés qui afficheront un dégagement de bénéfices.

Vous pourriez par exemple pour cela estimer votre chiffre d’affaires prévisionnel.

Voici comment calculer de manière simple et rapide le CA prévisionnel :

CA prévisionnel = Prix de vente prévisionnel * Nombre de clients prévisionnel

Voici le plan d’action en vidéo pour faire une étude de faisabilité facilement :

Une fois toutes ces informations récoltées et ces chiffres prévisionnels mis en avant, vous pouvez procéder à la rédaction de la partie financière de votre projet. En fonction de votre domaine d’activité et du coût de votre projet, cette analyse peut s’avérer indispensable.

Vous pourrez en savoir plus dans cet article qui explique l’importance de l’analyse de lapartie financière de votre projet et du rapport de l’étude de marché chiffrée.