Du nouveau sur le marché des collants

Non, porter des collants n’est plus ringard ! Avec 320M€ de CA, le marché du collant augmente de +0,4% par rapport à 2006 (source : Nielsen). Un timide sursaut mais qui semble être promis à un bel avenir.Levier phare, la tendance mode est un allié incontournable. Le grand retour de la jupe courte est en effet une aubaine pour le chaussant. La presse met sur le devant de la scène de plus en plus de modèles portant des legging, collant « sans pied », ce qui ne laisse pas indifférente la jeune génération.

L’effort a aussi été porté sur l’innovation. Les produits sont plus attractifs, alliant à la fois confort et esthétique. Aussi Well a-t-il pu séduire sa clientèle avec ses collants « Perfecteur de peau » qui atténue les imperfections. Les fabricants prennent en compte les évolutions morphologiques. On pourra citer Dim qui a supprimé sa taille 1 et Chesterfield qui a introduit une taille 6 avec un discours spécifique pour les grandes tailles.

Enfin, les fabricants ont aussi travaillé sur leur packaging. L’essentiel du marché français étant fait en GMS, il était un facteur non négligeable pour les marques qui souhaitaient se démarquer, être percutantes et surtout visibles. Sur ce point, Dim a innové avec ses minis CD (boîtes plates) destinées aux sacs à main pour des collants de « dépannages ».

Le marché des collants a encore de beaux jours devant lui.